An Digare

En 2003, le dernier bistrot-épicerie-tabac-dépot de pain-journeaux-gaz, « chez Yvette », a fermé ses portes il y a plusieurs années et quand la licence IV s’est trouvée a vendre, Tal a  Dour en a fait l’acquisition.

Le café associatif « An digare »  (le prétexte) est né de cette acquisition. Peu après, il a fallu déterminer la manière dont nous allions utiliser ce nouvel outil… allions nous ouvrir une fois par semaine ? Tous les quinze jours ?… Diverses hypothèses furent imaginées ,des plus simples aux plus exigeantes, mais rarement satisfaisantes. Finalement, la voix de la sagesse se fit entendre : « Je veux bien faire quelques crêpes pour agrémenter la bolée de cidre que nous proposons »,nous dit Yan Pier.

Depuis, une fois par mois, An Digare ouvre ses portes et propose une formule originale. Des crêpes sont faites sur place que chacun agrémente de la garniture qu’il aura apportée. Une bonne occasion d e se retrouver entre amis en partageant une bolée de cidre. Quand l’occasion se présente des musiciens traditionnels ou non, d’ici ou d’ailleurs viennent animer la soirée.