Bonne année aux talandoureux !

Edito

Tal an dour en breton signifie “Près de l’eau”. Il faut bien l’admettre, l’eau est omniprésente à Peumerit. Il ne pleut pas plus qu’ailleurs, mais ce qui nous tombe du ciel ruisselle ici à son aise sous forme de ruisseaux, de rivières, de marais, de lacs… C’est un refuge de qualité pour la faune et la flore, la rivière du Loc’h est l’une des dernières rivières de Bretagne abritant des mulettes, une espèce de moule d’eau douce qui est le marqueur d’une eau pure.

Cette année, l’association, en plus de l’animation mensuelle va poursuivre son travail de valorisation et d’entretien du patrimoine naturel de la commune. Après le chemin de Kerfaven l’an dernier, une intervention est prévue à Kermarc’h sur une portion de chemin très humide. Un autre chantier est prévu sur la cascade du Loc’h qui mérite une mise en valeur. Cette année l’association ne pourra ne pas être plus près de l’eau !

Bien sûr, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *